"Ce que vous avez toujours voulu savoir sur

La Country Music

sans jamais savoir à qui le demander"

Préambule:

Comme toute musique vivante la country musique n'a jamais cessé d'évoluer, à tel point qu'aujourd'hui il est de plus en plus difficile de classer les genres ou d'en faire des catégories (voir tableau).

Les racines:
Au 16e et au 17e siècles, la musique folk des Iles Britanniques était constituée de trois genres principaux:
- La musique de danse avec violon, cornemuse et guimbarde.
- Les chansons de métier et de voyages (la mer pricipalement).
- Les ballades retraçant des faits divers et parlant d'amour et de guerre.

Cette tradition déjà riche fut amenée par les colons en Amérique du Nord pour créer par la suite une nouvelle tradition propre aux USA. D'une génération à l'autre cette musique se vit transformée et adaptée à des besoins nouveaux. La transmission orale ne contribuait pas à une parfaite conservation de l'original. Au fil des siècles et de la colonialisation, des thèmes s'ajoutaient inspirés par le développement du pays. Parallèlement de nouveaux instruments, créés pour la plupart sur des modèles venus d'Europe, commencaient à être utilisés (dulcimer, mandoline, autoharpe, guitare). Le banjo est un cas spécial, on lui attribue des origines africaine mais, on peut dire que c'est le seul instrument essentiellement américain. Depuis qu'il fut amené sur le continent américain par les esclaves noirs venus d'Afrique, le banjo poursuivit son évolution et c'est vers 1840 qu'il trouva sa forme actuelle à 5 cordes.

L'évolution:
Cette musique a parcouru un long chemin depuis le temps où elle n'était associée qu'aux gens vivant dans les régions rurales du sud,
sud-est des Etats-Unis. Elle fut sauvegardée grâce à la colonialisation et se fixa surtout dans le sud des monts Appalaches. Cette musique, par essence populaire et même familiale, se perpétua en vase-clos à l'échelle du village ou de la vallée, du fait du manque de moyens de communication.Dans les états côtiers, plus urbanisés, cette tradition s'est vite perdue. D'ailleurs si vous viviez dans une de ces grandes villes sophistiquées de la côte Est et que vous aimiez la country musique, vous aviez intérêt de cacher votre collection de disques pour éviter les remarques désagéables et péjoratives de vos amis. En effet, à cette époque -mais encore aujourd'hui- on avait collé le cliché de: musique de paysans "bouzeux" (Red Neck) aux voix nasillardes, et aux relents pleurnichards de steel guitares.

Grâce à la radio:
Le développement des moyens de communication et l'avènement de la radio ainsi que la création des premiers disques ont accéléré les choses. Les gens se mirent à voyager et les contacts se multiplièrent. On assista vers
1920 à une certaine unification des différents styles et à la création de groupes. Il est effectivement difficile de dire à quel point la radio a contribué à populariser la musique country aux Etats-Unis. Depuis les jours héroïques du "Grand Ole Opry" à Nashville dans le Tennessee, jusqu'aux 1534 radios exclusivement "country" qui couvrent actuellement le territoire américain, le genre ne cessa de se développer. Le grand Ole Opry était un programme radio sur lequel tous les samedi soirs on organisait un "live show" en direct. Il était écouté par nombre de familles de travailleurs de la ville et de la campagne. Aujourd'hui encore aucune carrière ne peut se construire sans l'aide précieuse des chaînes de radios.

Aujourd'hui:
La popularité de ce genre de musique, à travers le monde, ne cesse de grandir. Une grande majorité de chanteurs "country" s'est fait un nom grâce à des chansons et des musiques faciles écrites pour un public ciblé: du type "easy-listening". Parfois même l'orientation musicale était dirigée pour toucher l'audience rock ou rockabilly.
Certains artistes ont délibérement sauté la barrière pour toucher un public de fans "
non-country". Ce style se résume par le nom de "cross over music". Il est clair que les musiciens qui pratiquent ce style-là s'attirent les critiques amères des puristes, lesquels trouvent que l'on affaiblit la country musique par des attitudes démagogiques. On pourra parler de "cross over music" dès que la musique s'additionne de sons étrangers (cuivres, cordes, synthétiseurs, etc...) pour s'ouvrir à un plus grand marché. On peut facilement prendre en exemple tout le marché de "Nashville" avec Dolly Parton, Kenny Rogers, Loretta Lynn, Tammy Wynette, mais aussi plus recemment The Judds, Shania Twain, Martina Mc Bride et autres. Tout ce marché de la "cross over" a bien entendu été soutenu par le récent intérêt marqué envers la country musique par les chaînes de télévisions ainsi que les producteurs de films d'Hollywood et par les périodiques de la presse écrite. Les responsables de ces firmes se sont vite rendu compte de la cote au box office de ce type de production.

Le tableau généalogique de la "country"

"La lecture du tableau ci-contre vous permettra de comprendre, au fil des années, l'évolution des divers embranchements de styles et de genres différents bien que "cousins" ou "petits cousins".

1900

Musique et chansons traditionnelles des Appalaches

Old Time Music ou Hillbilly Music

1900
1920
Certains groupes jouant et chantant dans le plus pur style traditionnel se font connaître:

La Carter Family

D'autres groupes ambulants parcourent le Sud. Ils chantent des airs populaires de tous les genres, on les appelle les

Minstrels Shows

1920
1930
Nashville
devient le centre de la musique Country, l'un des responsables de cet essort commercial est

Roy Acuff

D'autres accèdent à la popularité en mélangeant divers genres

Jimmy Rogers

A l'image de Jimmy Rogers des musiciens du Sud Ouest, comme Bob Wills, créent leur propre forme de musique

Western Swing

1930
1940
Hollywood produit des comédies musicales, trois cow-boys chantent dans un style fortement imprégné de musique country. Ils sont rapidement intégrés à Nashville et le courant principal de musique prend le nom de

Country & Western

Au début des années '40 un mandoliniste et un banjoïste remettent au goût du jour l' Ol' Time music

Bill Monroe, Earl Scruggs
et le Bluegrass

Dans les débits de boissons un style différent se développe:

Le Honky Tonk

1940
1950
A Nashville le panthéon des vedettes se met en place. Certaines stars n'ont de country que le fait d'avoir été produites à Nashville. La country music est devenue une industrie qui impose une ligne conductrice:

Le Nashville Sound

Blues

Rock 'n Roll

Rockabilly

Trois Cow-boys dûment bottés et chapeautés introduisent le Honky Tonk à Nashville

Cow Copas,
Ernest Tubb
et Hank Williams

1950
1960
A la fin des années '60, un groupe rock, Les Byrds, enregistre un disque avec des orchestrations Nashvilliennes.
C'est la naissance du Country Rock dont la promotion est assurée par:

The Flying Burrito Brothers
Gram Parson, Emmylou Harris
Commander Cody

Au moment du boom folk de nouveaux groupes de bluegrass se font connaître pour leurs qualités et leurs innovations

Les Kentucky Colonels,
les Dillards
et
Les Country Gentlemen

Les années '60 voient arriver trois "grands" de la Country Music, fortement ouverts aux idées musicales nouvelles:

Johnny Cash, Merle Haggard
Buck Owens

1960
1970
Un certain nombre de groupes apportent au bluegrass un souffle nouveau de part leurs qualités instrumentales ou vocales, c'est le cas de

Seldom Scene

JD Crowe & New South
Country Gazette
NewGrass Revival

En réaction à la production officielle de Nashville, les années '70 voient naître un mouvement qui s'intitule lui même:
Outlaw Music
il s'agit pricipalement de:

Waylon Jenning, Willie Nelson et Kris Kristopherson

1970
1980
Plus de 30 ans après sa naissance le Texas redécouvre le Western Swing et quelques groupes le remettent au goût du jour sous le nom de

Texas Swing

A Austin se crée un nouveau centre de Country & Western, on commence à parler du

Austin Sound

Des groupes de bluegrass expérimentent des formes de musiques aussi variées qu'inattendues sous l'impulsion de musiciens tels que Sam Bush,
David Grisman, Tony Rice
Ricky Skaggs
Mike Auldridge

Newgrass
Jazzgrass
Dawg Music

1980
1990

2000

Aujourd'hui, Nashville est toujours la "Mecque" de la Country Musique, mais le marché soutenu par les média encourage le business et les filons commerciaux. Cette musique, où se mêlent des cuivres, des cordes, des synthétiseurs et qui "cible" le grand public a pour nom:

Cross Over Music

Toujours sous l'impulsion de musiciens issus du bluegrass de nouvelles formations explorent tous les horizons musicaux en utilisant les instruments typiques du bluegrass. Ces genres se regroupent sous le nom de:
New Acoustic Music

Belà Fleck,
Mike Marshall, Darol Anger,
Marc O'Connor, Jerry Douglas, Edgar Meyer

1990

2000

En Europe et en Suisse
La country musique a été amenée en Europe après la seconde guerre mondiale en 1945 par les militaires stationnés dans les différentes bases, en Allemagne essentiellement. A partir de là cette musique a lentement essaimé dans les pays alentours.
En Suisse, c'est dans le milieu des années soixante que sont apparues les premières notes de "country". Il y a même eu, chez nous, un festival de bluegrass en 1966 avec les Stanley Brothers. Mais le démarrage s'est fait avec la création de groupes orientés vers la musique bluegrass vers la fin des années soixante. On se souvient de groupes suisses allemands tels que les "
Bernese Three"puis les "Bluegrass Blossoms" de Berne, les "Country Ramblers" de Zurich et de groupes suisses romands tels que "Roland Wilhem et les Compagnons de l'Herbe Bleue", des"Guijo's" de Lausanne. En Suisse Romande à cette époque, c'est surtout le son développé par Hugues Aufray qui prédomine (skiffle groupe) ainsi que Bob Dylan. Plus tard au début des années septante, de nouveaux groupes se forment: Les "Ol'timey Rappers" de Lausanne, les "Bluegrassouillets" et "Captain' Bill Goody & The Tennessee Peanuts" de Vevey, "Evensteven" de Genève. On est dans les années septante en pleine époque "folk". 10 ans après les USA le boom folk touche la suisse, la "vague folk" durera jusqu'au début des années huitante.


Roland Wilhem 1977


The Old Grumblers 1972


Captain' Bill Goody & The Tennessee Peanuts 1979

Vous avez dit: "Bluegrass" ?...
Le bluegrass est autant une manière d'être qu' un genre de musique. Les adeptes de ce style musical en sont "fous", ils n'en n'ont jamais assez. La "Bluegrassmania" en fait s'attrappe facilement et lorsque que vous l'avez, vous conservez cette obsession pour le reste de votre vie.
Mais quel est exactement ce type de musique qui captive ses fans et ses adeptes ?...

Strictement parlé, le bluegrass est une évolution de la country musique acoustique des années 1920-30. Bill Monroe avec son groupe: les "Bluegrass Boys" formé en 1938, a établi les bases de cette musique.

Le bluegrass est une musique très structurée, chaque instrument a un rôle spécifique. On y trouve essentiellement: la mandoline, le banjo, la guitare, le violon, et la contrebasse. Certains groupes utilisent le "dobro" (steel-guitar acoustique). C'est une musique vocale en tout premier lieu, le thème mélodique se passe entre le chanteur et les différents instruments. Chaque musicien improvise un solo entre les parties chantées et parallèlement les autres instruments assurent la solidité du rythme. La musique bluegrass est une des multiples formes de la musique traditionnelle américaine.

Au début des années 1940 dans l'Est des Etats-Unis, le style créé par Bill Monroe fut imité par d'autres groupes tels que Les Stanley Brothers, Jim & Jesse Mc Reynolds, Les Osborne Brothers, Don Reno, et Flatt & Scruggs (qui étaient les musiciens de Bill Monroe).

Dans les années '50, la première chanson enregistrée par "Le King" Elvis Presley, "
Blue moon of Kentucky", est une adaptation dans le style que l'on appelle aujourd'hui "Rockabilly" d'une chanson "Bluegrass" écrite et interprétée par Bill Monroe quelques années auparavant.

Si, ce qu'on appelle aujourd'hui le "Early bluegrass" est toujours pratiqué, le "folk-mouvement" de la fin de années '50 eut un gros impact sur le bluegrass, créant ainsi ce que l'on a appelé la "Seconde Génération". Pour la première fois des groupes utilisaient des chansons empruntées à l'extérieur du répertoire bluegrass. De cette période sont nés des groupes comme: les "Country Gentlemen" et Les "Greenbriar Boys".

Les sonorités se modernisent et la technique évolue au cours des années '60.

En 1962 et en 1968 Lester Flatt & Earl Scruggs amènent le bluegrass au prestigieux "Carnegie Hall" de New-York. Dans le courant de cette même décade les événements musicaux prolifèrent; on compte, alors, plus d'une centaine de festivals de musique bluegrass chaque année aux Etats-Unis. En 1967, Arthur Penn, pour son film "Bonnie & Clyde", utilise comme thème musical un morceau écrit par Earl Scruggs et enregistré en 1950 "Foggy Mountain Breakdown". Quatre ans plus tard, en 1971, le banjoïste Doug Dillard écrit un instrumental, "Runaway country", que l'on peut entendre dans le film de Richard C. Sarafian "Point limite zéro". En 1972, John Boorman, pour le film "Délivrance" reprend un Top-hit des années '40, "Feudin' banjo", rebaptisé: "Dueling banjos". On trouve également de la musique bluegrass dans le film "Massacre à Kansas City" de Dan Curts tourné en 1975. En utilisant le bluegrass comme support musical, l'industrie du cinéma a fortement contribué à faire connaître ce style de musique bien typé.


Les années '70 voient de jeunes groupes évoluer dans de nouvelles directions et continuer d'expérimenter de nouveaux sons. Avec
Sam Bush, le groupe "New Grass Revival" combine le bluegrass avec les influences rock. On obtient des aspects rythmiques encore jamais vu en bluegrass. Le mandoliniste David Grisman, oriente également le bluegrass vers une autre forme: la "Dawg music". Ici le banjo est éliminé de la formation traditionnelle et le style se marie aux accents de la "Gypsy music" dans le style de Django Reinhardt. Parmi tous les jeunes musiciens de cette époque, on peut encore en citer quelques prodigieux: le guitariste Tony Rice, le dobroïste Jerry Douglas, le banjoïste Bela Fleck, le multi-instrumentiste Ricky Skaggs qui fut à quinze ans le violoniste des "Stanley brothers" ou encore John Duffey (décédé en 1996) et le groupe "Seldom Scene" qui tourne depuis plus de 30 ans.

Newgrass Revival
Bela Fleck - Sam Bush - John Cowan - Curtis Burch

Outre le bluegrass traditionnel, ces deux directions (le jazzgrass et le Newgrass) sont, aujourd'hui, celles qui sont le plus communément pratiquées par les formations actuelles.

Mais la musique bluegrass n'est pas uniquement confinée aux Etats-Unis; on retrouve des amateurs et des musiciens bluegrass pratiquement sur tous les continents, mais essentiellement en Australie, au Japon, en Europe (même en Tchécoslovaquie).
Bluegrass 45 (Japan)
Hot Rize

Bien des groupes américains effectuent des tournées "overseas" et les festivals suisses (Zürich, Grand Saconnex, Frütigen, Gstaad, Grindelwald, Montreux, Nyon, Les Diablerets, Montana) constituent nombre de possibilités de pouvoir apprécier ce type de musique. Renseignez-vous, le bluegrass n'est pas toujours présent dans un festival.

 

Bill / nov. 2000

Retour au haut de page

 

Home

The Band
Biographie
15 years
Concerts
Discographie
Anciens
10e anniversaire
Plan de scène
Contacts & Liens

 

RETOUR à New Country Rain
Home page